vendredi 1 juin 2018

La grande invasion ... le grand phantasme de la fachosphère

C'est en effet un grand classique de l'extrême droite : les musulmans ("muzz", pour eux), veulent nous envahir. Or, dans les faits, on en est loin ! Deux faits infirmant leurs phantasmes. Déjà, premièrement, une statistique intéressante, celle de la répartition de la population française pratiquant une religion, quand ils en pratiquent une :


Et là, ça commence mal. Déjà, la majorité des français sont comme moi, ils ne sont pas pratiquants. Quoi que moi, c'est un peu plus : je suis athée ! Et parmi ceux pratiquant une religion, ils sont majoritaires à être catholiques (25%). La religion musulmane n'arrive que deuxième, et ils ne sont que 5% des français à pratiquer cette religion. Donc déjà là, la poésie des fachos à prend l'eau.

Oui mais à partir de là, on peut être sur qu'ils vont nous rétorquer que "ouai mais là c'est en France, en Europe, c'est pire". Oui, justement, au niveau européen, qu'en est-il ? Pour cela, il faut aller voir du côté de cette autre étude, il est dit que les musulmans représenteront entre 7,4% et 14% de la population européenne à l'horizon 2050, contre 4,9% en 2016 ... elle est d'importance, la "grande invasion", dis donc ptdr

Je recopie l'article ici  :

La population musulmane en Europe en hausse d'ici à 2050, même sans immigration
Source : AFP, le 30 novembre 2017
Les musulmans de France, évalués par Pew à 5,7 millions en 2016 (8,8% de la population), en formeraient 12,7% en 2050 dans l'hypothèse d'une "immigration zéro" et 18% dans l'hypothèse d'une forte immigration 
Paris (AFP) - Les musulmans pourraient représenter entre 7,4% et 14% de la population européenne à l'horizon 2050, contre 4,9% en 2016, selon une étude du Pew Research Center publiée jeudi et réalisée à partir de trois scénarios d'immigration, zéro, moyenne ou forte.
L'institut américain indépendant, reconnu pour ses recherches en matière de démographie religieuse, a établi des projections sur un périmètre comprenant les 28 pays membres de l'Union européenne (Royaume-Uni compris), mais aussi la Norvège et la Suisse.
Trois scénarios de flux ont été retenus par Pew, qui estime à 53% le taux de musulmans parmi les migrants arrivés en Europe entre 2010 et 2016. 
Le premier (immigration zéro), qui postule un arrêt immédiat et permanent de l'immigration même régulière vers les Etats concernés, anticipe que la population musulmane passerait de 4,9% mi-2016 à 7,4% des habitants de ces pays en 2050. Pew l'explique par le fait que "les musulmans sont plus jeunes (de 13 ans en moyenne) et ont une fécondité plus grande (environ un enfant de plus par femme) que les autres Européens". 
Le deuxième scénario (immigration moyenne) se base sur la poursuite de l'immigration légale enregistrée en Europe ces dernières années mais la fin de l'arrivée des migrants cherchant l'asile en Europe. Selon cette hypothèse, la minorité musulmane atteindrait 11,2% de la population européenne en 2050. 
Enfin, un troisième scénario (forte immigration) prévoit que l'arrivée très importante d'exilés constatée entre 2014 et 2016 se poursuive à ce rythme jusqu'en 2050, ce qui porterait la part des musulmans à 14% de la population européenne. Soit une proportion près de trois fois supérieure à celle d'aujourd'hui, mais "considérablement moindre" que celle des chrétiens et des "sans religion" réunis, note l'institut. 
Les musulmans de France, évalués par Pew à 5,7 millions en 2016 (8,8% de la population), continueraient de former la première communauté musulmane d'Europe dans l'hypothèse d'une "immigration zéro" (8,6 millions, 12,7%). Ils seraient 12,6 millions (17,4%) avec le scénario médian, et 13,2 millions (18%) dans l'hypothèse d'une forte immigration. 
Seule cette dernière trajectoire permettrait à la population des 30 pays (520,8 millions d'habitants en 2016) de ne pas décroître, estime Pew. Dans ce cas, elle serait portée à 538,6 millions d'habitants, contre 516,9 millions dans l'hypothèse de flux moyens et 481,7 millions en cas d'"immigration zéro".

CONCLUSION : ne faites jamais l'erreur de croire la fachosphère. Quand elle dit quelque chose, la réalité est tout le temps l'inverse.

vendredi 18 mai 2018

Reconversions en politique : où quand un plan B amène à se plan T !

Depuis peu j'observe l'amertume (on va le dire comme ça, c'est plus politiquement correct) d'un certain député insoumis nommé François Ruffin, et je me suis posé la question :

Oui, pourquoi est-il aussi méchant ? Et la réponse n'est pas "parce que" ! Et bien la réponse est à aller voir dans sa filmographie ! Des sites dédiés au cinéma nous apprennent qu'il n'a fait que deux films, que cela n'a pas été des succès et qu'en fait il n'a eu que 4 ans de carrière dans le divertissement ! Autant dire une carrière ratée. Je comprend mieux pourquoi il a voulu faire autre chose, c'est une reconversion, en fait. Sauf que cette reconversion due à un échec l'a rendu très vénère :

Avec lui, c'est coup fourré sur coup fourré :
- Ruffin qui excite les manifestants pour qu'ils commetent plus de conneries

- Ruffin qui s'en prend violemment à ses adversaires politiques :

- Ruffin qui appelle à l'insurrection :

Bref, visiblement, l'acrimonie de Ruffin montre qu'il n'a pas digéré l'échec de sa première vie professionnelles ! Il faut dire que pour l'extrême gauche, euh ,Les Insoumis, renverser le pouvoir en place est la seule solution qu'ils ont pour arriver au pouvoir "par effraction" (désolé, monsieur Baroin). Et une fois avoir réussi leur coup en utilisant l'arme du chaos, il ne leur reste plus qu'à finir le pays en utilisant ... l'arme du chaos.

Et pourtant, quand on y regarde de plus prêt, il semble que cela soit le commun de tous ceux se reconvertissant en politique :
- Marine Le Pen, piètre avocate aux dires des proches de son père, décide de raccrocher quand elle comprend qu'elle n'a pas d'avenir dans ce métier pour faire de la politique, c'es encore plus un échec pour elle.
- l'ancienne juge d'instruction franco norvégienne Eva Joly, candidate EELV lors des présidentielles de 2012. Ah non, là c'est différent, elle n'a pas réussie sa carrière politique, et des fois je me dis que ce n'est pas plus mal
- Adolphe Hitler, artiste peintre qui a raté sa vocation d'artiste, passe à une carrière politique, qui fut là encore la pire carrière qui fut possible de l'humanité

Bon, d'un autre côté, l'inverse n'est pas aussi gage de réussite, en témoigne la reconversion ratée de Ségolène Royal à l'ONU, décidée après une vie politique pour le moins ratée !

vendredi 11 mai 2018

Vive les #BlaireauxDeSouche

Ah, Génération Identitaires ... vous savez, ces "braves gens" voulant absolument bouter les migrants de France ... ils sont d'un drôle. Une vraie série humoristique, dont voici quelques péripéties :


Episode 1 : en septembre 2016, Génération Identitaires se lance dans la fabrication d’un mur devant un futur centre d’accueil pour demandeurs d’asile à Montpellier. Bien entendu, ce mur ne durera pas longtemps. Le 37 septembre, ils ouvrent une "maison identitaire" en plein cœur de Lille. Inutile de vous dire qu'elle fut rapidement fermée


Episode 2 : le 17 mai 2017. A bord d'un canot, quatre activistes d'extrême-droite tentent de stopper l'Aquarius, emblématique navire de SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières. Si l'opération rate, l'idée est née. Se considérant investis d'une mission, sauver l'Europe, les identitaires décident alors de mener une levée de fonds sur la plateforme de crowdfunding PayPal. Signalée par des internautes outrés, la collecte est interrompue. Les identitaires ont néanmoins le temps de récolter plus de 70 000 euros. Ils se tournent alors vers une seconde plateforme : Wesearch, bien moins regardante. Et pour cause, elle a été fondée par l'activiste d'extrême-droite américain, Chuck Johnson. Ils reçoivent près de 200 000 euros en quelques jours, soutenus entres autres par des poids lourds du Ku Klux Klan.


Episode 3 : en août 2017, leur navire C-Star c'est transformé en galère. Ce navire des militants de la Génération identitaire, affrété dans le cadre d'une mission intitulée "Defend Europ", avait pour but de "sauver l’Europe". Leur message aux migrants était clair : "Vous ne ferez pas de l'Europe votre foyer". Objectifs affichés : d'une part louer un bateau afin de signaler aux gardes-côtes libyens les passeurs puis les couler afin de sauver des vies, d'autre part, surveiller les ONG que les militants d'extrême-droite soupçonnent d'être de mèche avec les passeurs. ah  oui, comme vous le voyez, ils ont fumer des oinjs, les gars, et ils ont de la bonne beuh. Complotisme un jour, complotisme toujours. Mais ils oublient, dans l'histoire, que se sont les premiers comploteurs. Après environ deux semaines, c'est la bérezina : une fois arrivé à Chypre pour se ravitailler, il est soupçonné...de transport illégal de migrants. A leur bord, une équipage tamoul dont certains membres auraient payé pour monter. En partant de Chypre, ces militants annoncent sur leur fièrement sur leur compte twitter que rien ne pourra désormais les arrêter. Ils se réjouissent de pouvoir enfin accomplir leur dessein. C'était oublier qu'en mer, il faut se ravitailler régulièrement. Très vite, les Identitaires doivent se réapprovisionner. Ils se dirigent alors vers les côtes européennes. Contre toute attente, l'accès aux ports leur est refusé. D'abord les Grecs, puis les Siciliens leur interdisent la possibilité d'accoster. C'est ensuite au tour des ports tunisiens de se mobiliser. Bloqués en mer, le C-Star en est réduit à proférer des menaces contre l'Aquarius. La conversation, qui s'est déroulée est enregistrée par le navire de Médecin du Monde. Les Identitaires les enjoignent de "quitter la zone", car "ils les surveillent". Ce sera finalement le seul coup d'éclat du navire anti-migrants. Jusqu'à vendredi 11 août au matin, nombre d'observateurs se sont interrogés du silence du C-Star habituellement très loquace sur les réseaux. Après six jours d'immobilisation au large des côtes tunisiennes, le C-Star a lancé un SOS. C'est en tous cas ce que soutient sur sa page Facebook le Sea-Eye, un navire spécialisé... dans le sauvetage de migrants qui explique avoir reçu un appel de détresse du "bateau de nazis", comme il l'appelle. Mais dans la soirée de vendredi, le C-Star retrouve de la voix sur Twitter. Il se défend d'être en mauvaise passe, parlant d'un "problème technique". Le Sea-Eye se serait en fait dérouté vers le bateau des Identitaires, avant que ce dernier ne refuse son aide et ne reparte vers les côtes libyennes. Nouvel échec.


Episode 4 : Et bien v'la t'y pas qu'ils que cette année, il recommence dans les Alpes. Après leur action au col de l’Échelle le samedi 21 avril, le mouvement avait déjà revendiqué être intervenu dans la montagne pour conduire jusqu'aux forces de l'ordre des migrants qui tentaient de s'introduire en France depuis Italie dans la nuit du 26 au 27 avril à Montgenèvre. Une centaine de militants du mouvement d’extrême droite Génération identitaire (GI) montaient samedi matin au col de l’Echelle (Hautes-Alpes), point de passage de migrants depuis plusieurs mois, pour en « prendre possession et veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse rentrer en France.

Soit disant qu'ils avaient mieux organiser leur coup, cette fois-ci ... le problème, c'est que dans leurs délires, ils se sont fait passer pour des gendarmes pour effectuer illégalement des "contrôles" à la Frontière.. Et ça, les vrais n'ont pas aimer. Normal, me direz-vous. Les identitaires sont donc menacés de Poursuites, voici le communiqué de la préfecture des Hautes-Alpes:

Hautes-Alpes / Mouvement Génération Identitaire. Pendant quelques jours, des membres du mouvement Défend Europe/Génération identitaire (GI) ont conduit une opération de communication à la frontière franco-italienne des Hautes-Alpes visant à faire croire qu’ils contribuaient à la lutte contre l’immigration clandestine.
La préfète des Hautes-Alpes réaffirme que la mission régalienne de contrôle aux frontières relève des seuls services de l’État (police aux frontières, police nationale, douanes, gendarmerie nationale). En aucun cas cette mission ne concerne GI, qui n'est en rien habilité à agir dans ce domaine.
Les forces de l'ordre présentes à la frontière haut-alpine l'ont, à plusieurs reprises, très clairement signifié aux membres de GI.
8 membres de ce mouvement ont une nouvelle fois, dans la nuit du 28 au 29 avril, tenté de se faire passer pour des supplétifs des services de l'État. Les forces de l'ordre leur ont
donné ordre de stopper immédiatement leurs agissements néfastes, qui ne servent à rien dans la lutte contre l'immigration irrégulière, constitue au contraire une entrave pour les
services de l'Etat dans la bonne réalisation de leur mission et ne font qu'exacerber les tensions autour de la question migratoire.
La police aux frontières leur a aussi rappelé de manière très stricte la possibilité de poursuites en fonction de leurs agissements.
GI a ainsi été empêché de poursuivre son action. L'ensemble du groupe a déclaré quitter les lieux en fin de la nuit du 28 au 29 avril. Ils n'ont plus été observés à la frontière haut-alpine depuis lors.
Les services de l'État restent extrêmement vigilants.

Et dire qu'ils jurent #AimerLaPolice, eux ! Plus pour longtemps


Le pire dans l'histoire, c'est qu'ils estiment qu'ils ont réussis leurs coups, comme on peut le voir dans leur slogan "Misson Accomplished" ! Sauf que leurs missions, à chaque fois, elles "failed" !


Décidément, avec eux, se sont les Feux de l'Humour ! Bon, le cinquième épisode est pour quand, car là, je suis impatient ! Cela promet. Mais bon, quand on rate continuellement ses projets comme ça, mieux vaut finalement ... en changer ! Non ? J'dis ça, j'dis rien

vendredi 4 mai 2018

Monsieur Walter Röhrl débloque t-il ?

Ou là, monsieur Walter Röhrl est peut être un passionné du sport automobile et un pilote hors pairs, mais est-il un bon technicien de l'automobile ?

Car en lisant ses erreurs sur le sujet, il est permis d'en douter. Dans une récente interview à Motorsport Magazin, il s'en prend à la voiture électrique qu'il qualifie presque d'hérésie. Bon, certes, chacun son avis, mais dans ses propos, il y a quelques paradoxes et méconnaissances techniques.

Parlons de sa phrase "Je suis choqué que la politique, sans méfiance, ait fait de la voiture électrique la grande gagnante et que tout le monde parte dans cette direction. Cela néglige le développement de la pile à combustible, du moteur thermique et du carburant synthétique, mais les politiciens aveugles fixent la direction et tout le monde y va".

Or, monsieur sait-il que la PAC (Pile A Combustible) c'est justement une voiture électrique, où la source d’énergie n'est pas les batteries, mais la PAC ?

Donc là, il dit qu'en privilégiant la voiture électrique, les politiques négligent la voiture électrique ?!? Pas très pertinent tout ça.

Mais le pire est qu'il peut dire ce qu'il veut, le monsieur, mais à l'heure actuelle, avec la raréfaction des réserves de pétrole, le peak oil qui serait dépassé (selon certains experts), le fait de devoir absolument ne plus être dépendant des lobbys du pétrole et donc de garantir notre indépendance énergétique (certes le particulier s'en contre fiche, mais pas les Etats ... surtout s'ils sont européen non-producteur de pétrole. A terme, les subventions finissent par rapporter plus tard indirectement), si aujourd'hui posséder une voiture électrique est "discutable", la question de la pertinence d'en posséder une aura une toute autre réponse d’ici quelques années.

Car, ce n’est pas quand on n’aura plus de pétrole qu’il faudra se demander "comment on se déplace, maintenant ?", c’est aujourd’hui que la question se pose. Et les alternatives ne sont pas nombreuses :
– le pétrole de synthèse est encore plus cher à produire que le pétrole, sa rentabilité n'est pas assurée
– les biocarburants ne sont pas viables à grande échelle
– l’électrique ne sera viable que si on élimine son défaut : les batteries. Cela ne sera possible qu’avec la PAC

La voiture électrique est donc, pour le moment, le succédané le plus valable, mais en attendant qu’il soit économiquement viable, il faut bien en vendre, pour réduire les coûts de productions. Si on suit ce raisonnement, personne n’aurait acheté de téléviseur à écran plat il y a 10 ans parce que "pas rentable, les tubes cathodiques restent un achat qui a bien plus de sens", et donc ceux d’aujourd’hui ne valeraient plus une "bouchée de pain" (comparés à ce qu’ils coûtaient à l’époque bien sur). Autre exemple, lui dans l’automobile : les gens aurait eu ce raisonnement il y a cent ans on serait toujours en Ford T aujourd’hui. Le progrès ne se conçoit que si quelques « pionniers » prennent des risques calculés.

Quant à parler de nouveautés concernant la voiture électrique, rappelez-vous quand même que la célèbre Jamais Contente, exposé au musée de l'automobile de Compiègne,, qui fut la première voiture à avoir dépassé les 100 km/h le 29 avril 1899 à Achères, fonctionnait grâce à deux moteurs électrique de 68 ch ! Nouveauté ?!? C'est cela

vendredi 27 avril 2018

Le FN une fois de plus pris la mains dans le sac d'être contre le peuple

Et oui, c'est maladif chez eux, ils ont beau jurer devant les médias que seuls eux peuvent aider les "braves petites gens", dans les faits, c'est une autre histoire. Après Adrien Desport, ce maire FN, ancien numéro 2 du Front national en Seine-et-Marne, qui a brûlé les voitures de ses administrés à Mitry-Mory pour faire croire que c'était de la faute de la racaille noire de la ville, après les maires FN de Hénin-Beaumont, Mantes-la-Ville et Hayange qui s'attaquent au Secours populaire ou à la LDH (lire liens ici, ici, ici, ici ou encore ), voir même de toutes les associations qu'ils cherchent à mettre au pas sinon il y a sanction, voilà que l'équipe FN de Hénin-Beaumont (décidément, c'est une habitude, chez eux), Steeve Briois et Bruno Bilde en tête (ce même Bruno Bilde qui pourtant est accusé harcèlement sexuel) s'en prennent maintenant à la MDA, la Maison Des Adolescents, située rue Elie Gruyelle, à l'ancien Espace Lumière !

Pour rappel, les Maisons des Adolescents (MDA) sont des dispositifs ayant pour mission l’accueil, l’information, la prévention / promotion de la santé, l’accompagnement et la prise en charge multidisciplinaire – généralement de courte durée – de l’adolescent, de sa famille et des professionnels qui les entourent. Etr autant vous le dire, étant donné la faiblesse des politiques visant ces publics délicats, inutile de vous dire que ça n’est pas du luxe d’en avoir une à Hénin-Beaumont, et que les élus locaux devraient plutôt s’en satisfaire. Mais que neni, bien au contraire, FN oblige, depuis des mois, les élus FN ne font que viser cette association, à coup de fake news, et ce sans se rendre compte que la fake news d'aujourd'hui contredit celle d'hier ! Ainsi, un jour en Conseil municipal le FN prétendait que l’équipe municipale précédente l’avait cédé gratuitement au département, pour ensuite prétendre lors du Conseil suivant qu’il avait été cédé pour "un euro symbolique" ... bon, il va falloir vous mettre d'accords, là, les gars !

Lorsque Bruno Bilde s’est lancé dans une nouvelle diatribe à ce sujet au dernier Conseil, il a été interpellé par l'opposition, qui avait creusé le sujet et percé à jour l'infamie. Ainsi, l'élue écologiste Marine Tondelier a juste demandée de confirmer leurs propos, comme toujours en pareil cas, le maire a esquivé en changeant de sujet. La Voix du Nord, elle, l’a fait, dans un article publié le 25 Avril.

Mais en réalité, pour combien a été cédé le bâtiment qui sert aujourd'hui à cette association ? Ni zéro euro, ni 1 euro, comme le jure le FN. En fait, 226.500 euros, et ce conformément à l’avis des Domaines, ce que la lecture de la délibération vous confirmera ici ! Jean Urbaniak, alors Vice-président en charge de la cohésion sociale, précise que c’est "un moyen d’aider la ville qui a eu des difficultés financières". L’agglomération a ensuite mit ce local à disposition du Département à titre gracieux. Il n’a donc pas été cédé, ni vendu "pour une bouchée de pain" au département comme le FN  le jure depuis des mois, comme s'il s'agissait d'un chiffon rouge. A noter que l’agglomération en est toujours propriétaire et en assure toujours l’entretien.

Sinon, pourquoi visent-ils comme ça la Maison Des Adolescents, en fait ? Tout simplement parce que cette association est située à l'ancien Espace Lumière, et que pendant la dernière campagne Municipale, Briois et son équipe avait promis que l'une de ses priorités s'ils étaient élus serait la réouverture de ce cinéma. Etant dans l'incapacité de pouvoir tenir leurs promesses de campagne, on les voient s'agiter et trouver des bouc-émissaires, vu que le problème ne peut pas venir d'eux et de leurs incompétences, elle vient des autres ... forcément.

C’est facile de se plaindre et d’accuser les autres, mais ont-ils une seule fois tenté de faire quelque chose pour acter ladite promesse ? Il y a fort à parier que non. Car le seul problème dans l'histoire, c'est que l'actuel maire d'Hénin-Beaumont ne sait toujours pas quoi faire de l’Espace Lumière, ils n’ont pas de vrai projet ... 4 ans après leurs prises de fonction (c'est-à-dire la même période durant laquelle l’équipe précédente a eu pour agir, et ce avec une toute autre efficacité ET dans un contexte économique et financier bien différent). Doit-on en conclure que la solution n’est pas si évidente qu'ils ne l’annonçaient dés le départ ? Alors que pourtant, 4 ans après sa  prise de fonction, Steeve Briois a un gros atout dans sa manche sur son prédécesseur : de l’argent frais. De l'argent obtenu grâce au plan de redressement des finances publiques mis en place par l’équipe précédente ... que Steeve Briois et son équipe critique aujourd'hui et ce malgré un rapport de la Chambre régionale des comptes très claire sur ce point.

Mais bon, taper sur d’autres et les rendre responsables de ses propres échecs c'est tellement le FN, ça. Un autre point de vu a récemment été proposé par Gregory Roose (aka Greg La Loose), directeur départemental du FN dans les Alpes de Haute-Provence :https://marinetondelier.wordpress.com/2018/04/26/desintox-la-verite-sur-la-maison-des-adolescents/

Bref, que tout ceci est un gros gâchis ... mais avec le FN, on n'en a l'habitude. Heureusement que leur gourou n'a pas été élue présidente, sinon je vous dit pas dans quel état notre pays serait !

vendredi 20 avril 2018

De la déco ... connectée !

Oui, vous avez bien vu. Quand on parles d’objets connectés, on pense à des montres, des ampoules ou des radios, mais saviez-vous qu'il existe des éléments de décorations connectés ?!? J'ai découverts ça l'autre jour. En faisant une recherche sur le web pour ... et bien je ne sais même plus pour quoi lol

Le système en question et le Kit Aurora de Nanoleaf. Disponible dans les boutiques orange, amazon, la fnac [...], elle est constituée de 9 panneaux triangulaires lumineux d'une vingtaine de centimètres de côté à accrocher au mur à l’aide des languettes collantes double face 3M incluses et que l'on peut accolés les uns aux autres à sa guise. On peut en clipser jusqu’à 30 panneaux selon certaines sources, même si certaines photos de présentation (cf. ci-dessous) laissent à penser qu'on peut en mettre plus. Au vu de la seconde vidéo que j'ai mis en dessous, cela n'a pas l'air compliqué à monter. Bien évidemment, se sont les sempiternelles LED RGB à 16,7 millions de couleurs qui sont de la partie ... of course. Le tout est paramétrable via iOS, Android, Amazon Alexa et IFTTT.

Petite vidéo de présentation du fabricant :

Et une autre, d'un youtubeur qui teste le produit :

Et comme promis juste au dessus, des photos :










Bref, comme vous pouvez le constater, on peut quasiment tout faire ... du moment qu'on en ai les moyens. Car à 200 euros pour 9 panneaux du kit de base, ce n'est pas donné. Mais j'aimes bien ... parce qu'après tout, je n'aimerais pas, je ne vous en parlerais pas.

Il existe aussi une version Aurora Rhythm, qui, comme son nom l'indique, fait danser la lumière au son de votre musique ... ou de votre voix, bien entendu ;)

Nanoleaf ne semble pas être le seul sur ce marché, car il existe l'entreprise LIFX qui propose des dalles carrées avec son Tile ou des bandes avec son Beam :




PS : je précise que je ne suis pas payé par ces deux fabricants pour faire la publicité de leurs dispositifs ... au cas où !

vendredi 13 avril 2018

Pourquoi je quitte Twitter

Oui, en plein facebookgate, où les gens veulent faire un #DeleteFacebook suite au scandale du Cambridge Analytica, moi je décide de prendre une autre décision, quitter twitter. Et oui, je n'ai jamais fais comme tout le monde, la preuve encore ici, que voulez-vous. Pour le moment, je ne sais pas encore si c'est temporaire ou définitif, mais sachez quand même que c'est une décision premièrement dictée par ma situation familiale que j'avais déjà expliqué en 2016, que voici :

Et oui, en ce moment, je suis vidé, j'ai besoin de recharger les batteries. Je dois donc faire des choix. Donc donc donc, pépette, DKP, géro-minou et compagnie, ne vous réjouissez pas trop, si je fais une pause, ce n'est pas grâce à vous. En fait, vous êtes un détail de l'Histoire pour moi. En fait, ces derniers temps, si je restait, c'est plus pour vous surveiller, histoire de me foutre de vous quand vous dérapiez (les fameux "Pauvre XXX [....] Décidément, quand ça ne veut pas, ça ne veux pas" sur un ton ironique et parodique, voir quelques exemples en fin d'articles), et je n'aurais pas eu ça je serais peut être parti depuis longtemps. Et puis bon, cette question je me la pose depuis 2016 donc, comme dit dans l'autre article. Soit bien avant qu'on se rencontre, n'est-ce pas ?

Oui mais dans ce cas là, allez vous me demander, pourquoi je pars maintenant alors ? Parce qu'autre chose est arrivé entre temps:certains des tweeter avec qui je "vivais". Ceux-là même avec qui j'ai sympathisé depuis un an (voir plus) qui, depuis quelques jours, me reprochent d'être "trop pro-Macron", (prouvant ainsi qu'ils n'ont visiblement rien compris au schmilblick), et ça, cela commence à me gaver sévère ! Quelque part, on peut dire que Macron m'a tué lmfao. Et oui pépette, DKP and co, comme je l'ai dis plus haut, ce n'est pas de votre faute donc ne faites pas de la récupération "politique" de ma décision qui n'a rien à voir avec vous ... DOMMAGE ptdr

Sur ce, bonne continuation à tous. Évitez de vous quereller pour ce qui n'est au final que des futilités. Car après tout, je me suis attachés à certains bien que nous n'ayons pas le même point de vue politique car j'ai bien su faire abstraction à ce "détail", non ?

Ah oui, comme promis ci-dessus, voici quelques exemples des "Pauvre XXX"" ;)